Translate

Σάββατο, 17 Μαΐου 2014

Le 18 mai: les élections municipales et régionales le 25 mai: élections européennes


D’abord élections municipales et régionales, après élections

européennes!

 





http://www.mfa.gr/france/fr/news/news-from-greece/news-from-greece.html


                    Φωτογραφία: D’abord élections municipales et régionales, après élections européennes! 

http://www.grecehebdo.gr/2014/05/dabord-elections-municipales-et.html
http://www.grecehebdo.gr/2014/05/dabord-elections-municipales-et.html

jeudi 15 mai 2014


Les électeurs grecs (9.890.854 inscrits sur les catalogues électoraux) sont invités à voter dimanche prochain le 18 mai pour les élections municipales et régionales et puis le 25 mai, comme tous les Européens, pour les nouveaux membres du Parlement Européen et si nécessaire au second tour pour les élections locales. Le programme Callicratès pour les collectivités locales, prévu en 2010, a rendu possible cette coincidence temporaire afin que le mandat des autorités locales va de pair avec le mandat des autorités européennes. Callicratès a défini un nouveau découpage administratif du pays dans lequel 13 régions (périphéries) prennent la place des 54 départements qui cessent d’exister, alors que le nombre des mairies et communes a diminué de 1034 à 325 mairies. Αinsi les autorités municipales pour les 325 mairies et régionales pour les 13 périphéries sont désormais élues au suffrage universel pour un mandat de cinq ans. Il s’agit d’une élection à deux tours sauf si un candidat parvient dès le premier tour à dépasser le seuil de la majorité absolue des suffrages exprimés. Le mode proportionnel régit l’attribution des sièges avec un correctif majoritaire pour l’équipe du candidat qui arrive à la tête de l’élection.  


À
 noter que les premières élections après la constitution de l’Etat grec ont eu lieu en 1835 au suffrage censitaire avant que la Grèce passe à l’avant-garde du suffrage universel sur le plan européen dès 1844, quatre ans avant la France. Force est pourtant de constater que l’éligibilité des femmes aux fonctions importantes demeure minoritaire. Ainsi en 2010, 8 femmes seulement sont élues à la tête de la mairie alors qu’aucune n’a pu être élue sur le plan régional. Meilleurs sont les résultats pour ce qui est de l’élection au poste de conseillère où 115 femmes ont réussi leur pari. À noter également que les ressortissants Européens au séjour régulier en Grèce disposent du droit d’élire et être élu sur le plan municipal en tant que conseillers municipaux. Οn compte 19121 votants
communautaires qui peuvent exercer leur droit de vote dont 7429 hommes et 11692 femmes.