Translate

Τρίτη, 6 Ιανουαρίου 2015

L’Épiphanie en Grèce.Θεοφάνεια και Φώτα

L’Épiphanie Λέγεται, επίσης, Θεοφάνεια και Φώτα



Εν Ιορδάνη βαπτιζομένου σου Κύριε
η της Τριάδος εφανερώθη προσκύνησις
του γαρ Γεννήτορος η φωνή προσεμαρτύρει Σοι
αγαπητόν Σε Υιόν ονομάζουσα
και το Πνεύμα εν είδει περιστεράς
εβεβαίου του λόγου το ασφαλές
Ο επιφανής Χριστέ ο Θεός
Και τον κόσμον φωτίσας δόξα Σοι.

ΠΗΓΗ: http://www.sansimera.gr/articles/199#ixzz3O1dKwuTI
le baptême de Jésus par St Jean
L'Épiphanie vient du grec Ἐπιφάνεια ; le terme a été traduit en latin par apparitio,-onis (apparition).
En grec moderne, επιφάνεια signifie avant tout la surface (de la Terre, par exemple) ; ce sens existait aussi en grec ancien (tout ce qui apparaît à la surface). 
En Grèce, la fête porte le nom de Θεοφάνεια. La théophanie, c'est la manifestation de Dieu (ΘέοςThéos) qui s'est fait homme en Jésus.
  

L'épiphanie en grec Θεοφάνεια qui est d'ailleurs un jour férié ici en Grèce se fête également le 6 Janvier, à la différence que c'est surtout le baptême de Jésus par St Jean que l'on célèbre et non pas la visite de Jésus par les rois mages. A noter au passage que la St Jean est célébré le lendemain. Aussi il n'y pas de gâteau des rois pour ce jour là mais à la place la bénédiction des eaux (il y a généralement une cérémonie dans les grands ports comme le Pirée ou Patras sans compter les points d'eau importants du pays) le prêtre pendant la commémoration jette une croix à l'eau, en même temps plusieurs baigneurs plongent pour récupérer cette croix, le gagnant a évidemment les applaudissements du public présent mais surtout une satisfaction intérieure. 
Tout comme pour  Noël et le nouvel an, le jour de l'épiphanie les enfants vont de porte en porte pour chanter ce que l'on appelle Kalαnda 


Σήμερα είν΄τα Φώτα κι ο φωτισμός
κι η χαρά μεγάλη κι ο αγιασμός
Κάτω στον Ιορδάνη τον ποταμό
κάθεται η κυρά μας η Παναγιά
Όργανο βαστάει κερί κρατεί
και τον Αϊ Γιάννη παρακαλεί
Αϊ Γιάννη αφέντη και Βαπτιστή
βάφτισε και μένα Θεού παιδί
ν΄ανεβώ επάνω στον ουρανό
να μαζέψω ρόδα και λιβανό.

Κάα λη μέρα κάα λη μέρα
καλή σου μέρα αφέντη με την κυρά
Κάα λη μέρα κάα λη μέρα
καλή σου μέρα αφέντη με την κυρά.

Voici l'adresse d'un site grec avec les paroles et un aperçu musical de ces chants traditionnels 
http://dim-karat.ilei.sch.gr/kalanta.htm#ΚΑΛΑΝΤΑ%20ΧΡΙΣΤΟΥΓΕΝΝΩΝ[/url]
http://projetbabel.org/forum/viewtopic.php?t=241
 L’Épiphanie est le jour où le Christ a été baptisé par Saint Jean Baptiste dans le Jourdain et c’est un événement qui revêt une très grande importance en Grèce.
        Le 5 janvier, veille de l’Épiphanie, les enfants chantent de nouveau des kalanta, dans le but cette fois-ci d’aider à chasser les Kalikantzari et les renvoyer sous terre.
        Le 6 janvier, jour de l’Épiphanie, les popes après la messe, vont à travers les villages bénirent les maisons, en ville, les femmes ramènent de l’eau bénite et elles bénissent la maison, tous les membres de la famille boivent un peu de cette eau pure.

        Les popes bénissent également les eaux en immergeant un crucifix dans la mer, les rivières, les sources et les lacs. Les fidèles plongent dans l’eau afin de récupérer le crucifix, celui qui le trouve sera chanceux toute l’année. Cette cérémonie, qui se déroule dans tout le pays, est tout particulièrement solennelle.
        Les Kalikantzari effrayés par la bénédiction du pope s’enfuient et regagnent les entrailles de la terre pour se protéger de l’eau bénite.

Φύγετε να φύγουμε κι έφτασε ο τρουλόπαπας με την αγιαστούρα του και με τη βρεχτούρα του!



En Grèce et à Chypre, il n'y a pas de galette « des rois » à proprement parler. La Vassilopita est aujourd'hui une galette en l'honneur de saint Basile de Césarée. Cette galette est préparée la veille du nouvel an et ce n'est qu'au 1er janvier, jour anniversaire de la mort du saint qu'elle est coupée. On y dispose traditionnellement une pièce en or, mimant ainsi une disposition que fit adopter le saint pour répartir de manière égale la rançon non utilisée pour stopper le siège de Césarée. Toutefois, l'origine de la tradition byzantine remonte très certainement aux Kronia de la Grèce antique et aux Saturnales de Rome, comme l'a démontré l'anthropologue Margarett Hasluck12.
Εν Ιορδάνη βαπτιζομένου σου Κύριε

Τα Θεοφάνεια στην ιστορία, την τέχνη, την παράδοση

http://www.enikos.gr/society/204352,En_Iordanh_vaptizomenoy_soy_Kyrie.html