Translate

Παρασκευή, 17 Νοεμβρίου 2017

Le 17 novembre 1973

L’insurrection populaire du 17 novembre 1973, connue en tant que l’insurrection de l’École Polytechnique d’Athènes, a marqué le début de la fin de la dictature des colonels en Grèce (1967-1974).


Les événements du novembre 1973 marquent le début de la fin de la junte militaire des colonels (1967-1974). Bilan de ce soulèvement: des centaines de personnes qui se sont arrêtées, alors que le nombre des morts s'élève à 24, selon l’étude de Leonidas Kallivretakis publiée en 2003 par la Fondation Hellénique Nationale de Recherche (EIA). (Voir une liste avec les noms et photos des victimes ici)
Le matin du 17 novembre 1973, l'École Polytechnique à Exarcheia s’évacue par les chars militaires et la junte de Georgios Papadopoulos subit une sévère défaite suite à des réactions nationales et internationales. Toutefois une junte plus dure dirigée cette fois par le farouche anticommuniste Dimitrios Ioannidis prendra la relève le 25 novembre 1973. Ce ne sera que la crise chypriote et l’invasion turque en juillet 1974 qui provoqueront  la chute de la junte le 23 juillet 1974.





Début novembre 1973. 10 000 étudiants grecs se soulèvent contre le régime qu'ils qualifient de fasciste. Les émeutes deviennent populaires et politiques. La loi martiale est instaurée.

25 novembre 1973 : l'armée modérée met en place un couvre-feu et son nouveau leader Phaedon Ghizikis destitue et remplace Georges Papadopoulos.

http://www.ina.fr/contenus-editoriaux/articles-editoriaux/grece-la-dictature-des-colonels/