Translate

Παρασκευή, 16 Δεκεμβρίου 2016

Coutumes et traditions de Noël


Le temps de l'Avent et les festivités de Noël sont marqués par de nombreuses coutumes et traditions. Certaines se perdent dans les temps immémoriaux, bien avant la christianisation, tandis que d'autres bien plus récentes sont aujourd'hui incontournables...

Le Sapin de Noël :

Les sapins de noël sont le symbole des fêtes de fin d’année célébrées par tous. Cette tradition remonte à la période païenne, en cette période de « Renaissance du soleil », cet arbre qui « garde sa parure » incarne le renouveau de la vie. Il était décoré de fleurs, de fruits secs et de blé lors des célébrations du Solstice d’Hiver.
Sapins
Avec la christianisation de la société, cette coutume est conservée et adaptée. Le sapin, avec sa forme conique rappelle la Sainte Trinité. 
Arbres de Noel eglise Saint Georges © Ville de Selestat
Arbres de Noël suspendus dans l'église Saint-George de Séléstat en Alsace
La mention la plus ancienne de l’entrée des sapins dans les foyers familiaux est conservée en Alsace à Sélestat et remonte à la Renaissance (1521).
Les sapins étaient alors ornés d’hosties, de petits gâteaux, de confiseries et de pommes rouges. Pour éviter que ces décorations soient dévorées par la vermine, les sapins sont accrochés aux plafonds.
Décorations traditionnelles de sapins
Décorations de sapin de Noël

Lors de l’hiver 1858, dans les Vosges du Nord, une sécheresse terrible avait privé les arbres de fruits et donc les sapins de décorations. Mais un souffleur de verre de Goetzenbruck, village près de Meisenthal en Moselle, décide de créer des boules en verre pour remplacer les fruits manquants. Cette tradition s’est ensuite répandue dans toute la France et dans le monde entier.
Boules de Noël de Meisenthal © G. Rebmeister CIAV
Boules de Noël en verre, produites à Meisenthal

 

Coutumes et traditions de Noël : La Crèche
Coutumes et traditions de Noël : Le Père Noël
Coutumes et traditions de Noël : La table de Noël et ses gourmandises

Pour en savoir plus :
 Ne s'en douterait pas, 

mais toutes les régions françaises ont chacune leurs petites particularités pour célébrer les fêtes de fin d'année.

 On vous dit lesquelles ! 

Franche Comté – La Tante Arie


Dans le Pays de Montbéliard, le père Noël a le droit à une drôle de remplaçante :
 la Tante Arie. Habillée en paysanne, cette bonne fée du folklore franc-comtois est
 la protectrice du Pays de Montbéliard. Accompagnée de son âne Marion, elle vient
 distribuer aux enfants sages de jolis présents, tandis qu’elle dépose seulement des
 brindilles devant la portes des vilains garnements. 

Normandie – La bûche

Buche-Noel-4
En Normandie, il était coutume le soir de Noël de faire brûler une bûche dans sa
 cheminée. À côté de celle-ci, le membre le plus âgé de la famille devait déposer
les restes de la bûche récupérés de l’an passé. Ensuite, la famille demandait aux
enfants de s’éloigner et de prier que cette souche leur offre des présents. Quand
 ils revenaient, ils trouvaient des confiseries et des épices dissimulées dans la
 bûche.

Réunion – Noël sous les tropiques

À la Réunion, loin des températures hivernales de la métropole, on fête Noël non
 pas avec un sapin, mais sous une branche de Filao ! C’est sous cette branche que
la famille se retrouve pour partager le repas de Noël, composé de cari, riz, rougail,
litchis et mangues.

Lorraine – La Saint Nicolas

En Lorraine, on célèbre la Saint-Nicolas depuis plus de 1000 ans. Les Lorrains
 prennent très à coeur cette tradition pendant laquelle, le Saint Nicolas, protecteur
 des enfants et de la Lorraine, distribue dans la nuit du 5 au 6 décembre des friandi-
ses aux enfants sages. Le père fouettard quant à lui est chargé de punir les plus
vilains !

Gironde – Les feux de Noël

Si le feu de Noël est une tradition présente dans plusieurs régions de France, cette
coutume était très populaire en Gironde jusqu’au milieu du XXème siècle. Dans la 
nuit du 24 et 25 décembre, on brûlait dans les villages d’Aquitaine le « Halha de 
Nadau », grande gerbe de paille,  puis parents et enfants faisaient le tour de leur
champs avec un flambeau en récitant des incantations pour protéger leurs futures
récoltes. 

Alsace – Saint-Nicolas et sa hôte remplie 

de gourmandises

En Alsace, on ne rigole pas avec les traditions, surtout à Noël ! Chaque année,
on célèbre cette fête au début de l’Avent, c’est à dire, quatre semaines avant Noël, 
et ce jusqu’au 6 Janvier, jour de l’épiphanie. Tous les dimanches jusqu’au 24 dé-
cembre, on allume les bougies de la couronne de l’Avent, emblème de l’attente de la
naissance du Christ et symbole d’espérance et de lumière.
Autre date clé, le 6 Décembre ; Saint Nicolas distribue aux enfants des clémentines,
 des pains d’épice et autres friandises gourmandes !
ΔΙΑΒΑΣΤΕ ΠΕΡΙΣΣΟΤΕΡΑ